Les chroniques de la Maison de la Musique
avec Normand Bolduc
Évolution des instruments de musique


Luth & Warr Guitar

Au cours du XXième jusqu’à aujourd’hui, non seulement la musique s’est-elle diversifiée en une gamme impressionnante de tendances comme le jazz, le blues, le rock, etc.. La musique classique était toujours présente mais demeurait l’apanage d’une certaine aristocratie bourgeoise. Ce n’est plus le cas aujourd’hui car elle est beaucoup plus accessible pour tous.

Entretemps, les instruments de musique entraient dans l’ère de la science et de l’informatique. De la même manière que l’outil a été une extension des possibilités offertes, le musicien se transforme en magicien du son. En fait l’histoire des instruments de musique a suivi l’histoire de l’évolution des technologies. Ses capacités musicales sont le résultât d’une succession de découvertes et d’améliorations empiriques (qui repose sur l’expérience).

Il y a d’abord eu les instruments acoustiques utilisant l’énergie mécanique de l’instrumentiste, véhiculée et transformée par d’autres systèmes mécaniques. Puis grâce à la maîtrise de l’électricité et la découverte du transfert de l’énergie mécanique en énergie électrique, le microphone est apparu. On en trouve une autre application très populaire soit la guitare électrique.

Puis l’apparition des instruments électro-analogique (synthétiseurs et une panoplie de claviers pouvant reproduire des milliers de sonorités), résultât d’une meilleure connaissance de la nature et de la constitution des ondes sonores. La possibilité de convertir toute information sonore en un fichier numérique permet son traitement par l’ordinateur, ce qui abouti à l’étape actuelle de la modélisation instrumentale.

En somme, depuis le début du XXIième siècle, les progrès accomplis en matière de qualité sonore sont indéniables. La présence récente à la Maison de la musique du guitariste virtuose et compositeur talentueux Michel Cusson, est le parfait exemple de cette évolution.

Du côté classique proprement dit, l’évolution des instruments a été beaucoup plus sobre puisque les grands orchestres utilisent peu ou pas du tout les instruments électriques ou électroniques. Les instruments acoustiques reprennent leur place d’honneur. Mais on recherche toujours les meilleurs éléments de bois pour les cordes et les meilleurs alliages pour la sonorité et la meilleure conception mécanique possible pour les instruments à vent, ce qui facilite une meilleure performance pour le musicien et l’ensemble de l’orchestre.

Normand Bolduc
Maison de la musique

PUBLICITÉ

Bookmark and Share

PUBLICITÉ

------------------------

------------------------

Le SorelTracy Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2017